Léviathan

A l’écart de l’hiver

et du monde moderne

En retrait dans son antre,

Léviathan hiberne

Percevant le tumulte,

entendant la clameur

Des échos qui l’appellent

à quitter sa torpeur

 Léviathan

 

Y-a-t-il un nouveau cycle,

serait-ce une nouvelle ère ?

Assoupi dans l’abîme,

Léviathan espère

Que le bruit, la rumeur,

et les voix qui s’élèvent

Attisent sa fureur

et disloquent ses rêves

Léviathan

 

Empire et mère patrie

sur le fil du rasoir

Ici des idées brunes,

là-bas des drapeaux noirs,

Ne manque que l’amorce,

le signe qu’il est temps

D’embraser les cités, d’éveiller …

 

Léviathan attend

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now