Underground

A l’ombre des buildings,  à l’abri des regards,

Entre les interstices,  on s’égare

On rase les trottoirs, tapis dans  l’angle mort

On s’applique à tromper les yeux des sémaphores

Eviter les patrouilles et les rayons de lune

Attendre le cœur battant, la minute opportune

Courir à perdre haleine, jusqu’à perdre le Nord

Ou trouver un abri, se fondre dans le décor

 

Arpenter le pavé des ruelles désertes,

Profiter des saillies, et des portes entrouvertes

Se tenir au plus loin des lanternes au phosphore

Et guetter les murmures du guetteur qui s’endort

Quitter le ciel vicié et plonger dans la terre

Descendre les couloirs vers d’autres univers

Où les tunnels sans fin succèdent aux corridors

Et où l’esprit enfin prend le pas sur le corps.

 

Traverser la cité sans y laisser sa trace,

Et rallier l’underground au loin sous la surface.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now